Accueil > Communiqués > Régionaux > UR de Lyon : rassemblement de résistance ; inauguration (...)

UR de Lyon : rassemblement de résistance ; inauguration de l’UHSA du Vinatier

jeudi 20 mai 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Soyons clair c’est un hôpital-prison à l’intérieur du Vinatier.

Seront présents : Michèle Alliot Marie, garde des sceaux, Roselyne Bachelot, ministre de la santé, Simone Veil, ex-ministre, académicienne et qui doit être la marraine de l’UHSA.

Nous regrettons que madame Simone Veil se prête à une telle mascarade. D’ailleurs un courrier lui a été adressé à ce sujet par le Collectif du 9 mars 2010.

L’irruption de l’UHSA à l’intérieur d’un hôpital psy engendre un véritable malaise et pose un problème éthique qui a été abordé sur le fonds le 9 mars 2010 lors de la nuit blanche de résistance qui a été organisée sur l’hôpital. L’hôpital-prison (UHSA) est représentatif de l’obsession présidentielle du tout sécuritaire, du risque zéro, pour faire croire à la population, d’une part qu’on la protège et d’autre part qu’on a une politique humaine vis-à-vis des prisonniers.

Notre organisation ne laissera pas masquer par cette politique et ces différents projets la réalité :

  • La situation catastrophique dans les prisons françaises où 30% des détenus souffrent de troubles psychiatriques.
  • La casse de l’hôpital public depuis des années (50.000 lits d’hospitalisation classique ont été fermés en psychiatrie depuis 20 ans). 150 lits d’hospitalisation classique ont été supprimés sur le Vinatier depuis 10 ans. Des structures extra-muros débordées, trois mois d’attente pour avoir un premier rendez-vous, quelque fois un mois d’attente suite à une hospitalisation pour avoir un suivi.


Résultat :

Des malades à la rue, des difficultés d’hospitalisation car il n’y a plus de lits disponibles, les hospitalisations sous contrainte sont en augmentation, des personnels épuisés par des conditions de travail de plus en plus difficiles et un manque d’effectifs chronique.

Des malades incarcérés alors que s’ils avaient été pris en charge médicalement en amont pour une grande partie d’entre eux ils ne seraient pas en prison.

La loi HPST (Hôpital patients santé territoire) loi d’économie et de restriction, de privatisation ne va faire qu’aggraver cette situation et criminaliser encore plus la maladie mentale.

Aujourd’hui alors que l’UHSA est ouverte depuis mardi 18 mai nous n’avons toujours pas la convention entre les trois ministères (santé, pénitentiaire et justice) que nous avons pourtant réclamée à plusieurs reprises dans les instances, nous n’avons toujours aucune des annexes relatives aux dispositions techniques et organisationnelles de l’UHSA, alors que le décret du 18 mai nous fait craindre le pire.

Les personnels à qui on avait promis, lors de l’entretien d’embauche, une prime de 234 € mensuels n’ont qu’une prime de 117 €. La question de la prise en compte du temps d’entrée et sortie comme temps de travail n’est toujours pas réglée. Nombre de problèmes ont été relevés par les personnels à l’intérieur même de l’UHSA et ne sont pas réglés.

La question de l’UHSA est une question qui dépasse, et de loin l’établissement, le rassemblement à 13h devant l’hôpital doit être massif !

Les personnels du Vinatier doivent venir très nombreux pour montrer le vrai visage de l’hôpital public !


Nous lançons un appel à tous, hospitaliers…et tous les autres :

Soyez présents au rassemblement !

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page