Accueil > Communiqués > Régionaux > UR de Rennes : heures supplémentaires et incompréhension

UR de Rennes : heures supplémentaires et incompréhension

mardi 15 juin 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 46 ko
UR de Rennes : HEURES SUPPLEMENTAIRES ET INCOMPREHENSION

Hier, 14 juin 2010, devait se tenir un Comité Technique Paritaire
Central à la DAP.

Ce CTPC a été boycotté par l’UFAP et FO.

Pour la CGT, il était important d’interpeller les responsables de l’Administration Pénitentiaire sur la problématique des heures supplémentaires et surtout vis-à-vis des mesures qui doivent être prises dans les établissements pour en diminuer considérablement leur nombre.
C’est dans ce sens que la CGT a tenu à rencontrer le Directeur de l’Administration Pénitentiaire.

Pour le DAP, il n’y a pas d’ambiguïté, aucune consigne visant à réduire la sécurité et le service public n’a été donnée.

A partir du moment que ces Heures supplémentaires correspondent à une mission ou à un travail demandé, elles seront payées ou récupérés selon le souhait de l’agent concerné comme le prévoit le protocole de Mai 2009.
Les mesures draconiennes préconisées, dans un premier temps, sur les établissements réduisaient dangereusement la sécurité et, à notre sens, étaient irresponsables.
Il faut donc comprendre aujourd’hui, que l’Administration Pénitentiaire Nationale, Régionale et Locale gardera une attention particulière sur les heures supplémentaires. La volonté de l’Administration étant bel et bien de les réduire, même si aucun « barème » n’a été fixé par la DAP.

La CGT interviendra de nouveau aujourd’hui auprès du DAP afin qu’un discours clair et précis soit transmis sur les régions.

Quoi qu’il en soit, la CGT restera vigilante et contestera toutes décisions qui pourraient mettre en danger les personnels et les établissements.

Pour le Bureau Régional CGT Des services pénitentiaires de Rennes
Jean-Luc LE FRANC

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page