Accueil > Carrières > Mutations > déclaration Liminaire CAP des adjoints administratifs (...)

déclaration Liminaire CAP des adjoints administratifs des 27, 28, 29, 30 novembre et 1er décembre 2010

mardi 28 septembre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 73.8 ko
déclaration Liminaire CAP des adjoints administratifs des 27, 28, 29, 30 novembre et 1er décembre 2010

Nous ne reviendrons pas sur les 3 millions de manifestants qui ont dit non au projet néfaste pour nos régimes de retraite fait par un gouvernement obnubilé par la casse de nos acquis sociaux et du service public. Quel beau cadeau que ce nouveau marché offert dans ce cas aux banques qui le méritent bien.

Nous n’épiloguerons pas sur les conditions et les raisons de l’annonce de la réouverture du Tribunal d’Instance de Vitré puis sa fermeture et la réouverture du Tribunal d’Instance de Fougères. Fermeture-Réouverture à quels coût ? On avait entendu le 1 ministre nous dire que l’Etat français était en faillite. Manifestement i er l y aurait un trésor caché. Cette réouverture va dans le bon sens, mais il y a bien sûr d’autres juridictions, supprimées à la hache et sans concertation par la réforme Dati, qu’il serait urgent de rouvrir. Vous pouvez arrêter d’être complice de la casse du service public il vous suffirait d’ailleurs bien de ne pas fermer les T.G.I. prévus tant qu’il en est encore temps.

L’annonce début juillet par la Garde des Sceaux des établissements pénitentiaires devant fermés 2017 et , merci, de ceux qui resteront ouvert, suivi de l’annonce par cette même GDS de la fermeture de Draguignan a été suivi fin juillet de l’annonce de la fermeture dès juin 2011 des Centre de Détention et Maison d’Arrêt de Loos : Bonnes vacances !

Nous aimerions savoir quelle va être la position des fonctionnaires mutés sur la maison d’arrêt de Draguignan ainsi que sur le Centre Pénitentiaire de Lille (annulation prise unilatéralement par la DAP ?).

Cette politique de mise devant le fait accompli, de refus de dialogue social (malgré une soit-disante charte signée par l’ensemble des organisations syndicales) , met en évidence le dédain porté aux personnels.

La PJJ quant à elle continue ses restructurations sans qu’aucune communication claire ne soit donnés à ses agents dans naturellement des délais totalement irréalistes.

Nous ne pouvons pas non plus passer sous silence les difficultés relationnelles très fortes que l’on peut même qualifiée d’harcèlement que subissent nos collègues des juridictions Guyanaise et des 3 juridictions Auxerroise de la part de petits potentats locaux.

S’agissant de l’avancement au titre de 2011 pouvez-vous nous assurer qu’il y en aura bien un puisqu’au vue des déclarations du premier ministre il n’y aurait pas d’augmentation salariale pour les fonctionnaires en 2011 et que nous sachions la promotion interne est considérée par ce même gouvernement comme une augmentation salariale.

Concernant cette première CAP d’avancement des corps fusionnés d’adjoints administratifs que dire de positif

  • effectifs du BRT : toujours aussi anémiques malgré l’augmentation conséquente du volume de travail,
  • informatique : h@rmonie toujours pas opérationnel de façon efficace
  • inter-direction : l’harmonie des pratiques est toute aussi défaillante que le logiciel.

Nous aimerions savoir si nos collègues des services judiciaires ayant vu leur recours de note accepté par la CAP de début juillet 2010 et qui ont obtenu une augmentation de leur niveau global de performance ou du niveau global d’évaluation pouvant naturellement rentrer dans les critères de promotion fixé par la C.A.P.

Qu’en est-il de l’avis des chefs de Cour ?

Nous considérons, que si les notateurs étaient amenés à ne pas suivre l’avis de la C.A.P., il y aurait rupture d’égalité avec nos collègues de la P.J.J., puisque pour eux les avis émis par la C.A.P. sont opposables à leurs notateurs. Il est vrai que la rupture d’égalité est encore plus flagrante avec nos collègues de la pénitentiaire puisqu’ils n’ont pas droit au recours de note, le statut spécial étant une très belle excuse. Nous croyons nous rappeler que vous nous aviez dit que
vous alliez faire une note pour harmoniser cette pratique, il est vrai que cette promesse a été faite il y a plusieurs mois et que la décennie ne vient que de commencer.

Nous espérons que le délai supplémentaire que le secrétariat général nous impose pour discuter des avancements vous sera profitable pour nous donner des documents fiables et que vous vous déciderez enfin d’y mettre les moyens tant humain que matériel ce que nous ne doutons pas, la Révision Générale des Politiques Publique ayant été élaborée pour cela.

LES ELUS C.G.T.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page