Accueil > Communiqués > Nationaux > La rue du Renard nous pose un lapin

La rue du Renard nous pose un lapin

lundi 1er juillet 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Demain aurait dû se tenir un Comité Technique de l’Administration Pénitentiaire portant sur différents projets de texte :

-  Statut des personnels de surveillance.
-  Unités de valeurs pour l’accès au grade de surveillant brigadier.
-  Organisation de la formation CPIP et surveillant (recrutement réservé pour les agents non titulaires).
-  Bilan social 2012.

La réforme statutaire devait être validée par la Direction Générale de l’Administration de la Fonction Publique (DGAFP), puis discutée au sein des instances de dialogue social (CTAP et Comité Technique Ministériel le 12 juillet). De plus il faut savoir que la publication des textes ne se fait pas en une journée.

L’administration qui a fixée comme échéance le 1er octobre 2013 pour l’application de la première vague de réforme statutaire des surveillants, risque de voir son calendrier bouleversé.

En effet à la veille du CTAP, l’administration n’a toujours pas de retour de la fonction publique et par conséquent se voit dans l’obligation d’annuler en dernière minute cette instance ; sans être en capacité de nous donner une date.

A l’image de la fin des négociations sur le protocole non signé par la CGT et FO, l’administration nous démontre son manque de communication et son sens du dialogue social façon ‘ rue du renard ‘.

La CGT pénitentiaire continue à revendiquer une revalorisation statutaire accompagnée de la fusion des grilles de surveillants et brigadiers ainsi que des premiers surveillants et majors.

La CGT pénitentiaire revendique également l’accès à la catégorie B.

Montreuil, le 01 JUILLET 2013

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page